Depuis le confinement, la planète respire !

Les événements actuels n’engendrent pas que de mauvaises surprises. Malgré les difficultés causées par le coronavirus, les mesures de confinement ont un impact assez positif pour le monde. En effet, cet entracte sanitaire  s’est traduit par une véritable bouffée d’air frais pour la planète. 

Un nouveau souffle

Train de vie suspendu, la baisse d’activité de nombreuses usines, couplée à l’absence de trafic routier et aérien, ont fait considérablement chuter la pollution de l’air à travers le globe. En Europe, dans les régions où le couvre-feu sanitaire est imposé, on note même un déclin de moitié de concentrations d’oxydes d’azote – une incidence directement liée à la quarantaine.

En plus d’un assainissement de l’air, la baisse de polluants s’accompagne d’une diminution d’émission de dioxyde de carbone, ce qui influe également sur un certain ralentissement du réchauffement climatique. 

Il faudra cependant rester vigilant : les effets de ce ralentissement ne sont pas définitifs. François Gemenne, chercheur à l’ULiège et membre du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), précise : «  Après une crise, il y a toujours un rebond. Nous pourrons faire face à une augmentation des gaz à effets de serre, comme on l’a vu après la crise de 2008.  »

Il ne faut donc pas perdre nos bonnes habitudes écologiques. Nos éco-gestes sont essentiels pour que la planète continue de respirer !

Des bonnes nouvelles pour la planète

La pandémie a tout de même contribué à quelques cas de figures rassurants. La pollution de l’eau réduite, les eaux de Venise ont recouvré leur limpidité.  En Inde, pour la première fois depuis trente ans, l’air dépollué rend visible les sommets de l’Himalaya à près de 200 km. Quant au Brésil, des tortues en voie d’extinction donnent naissance à leurs petits sur des plages désertées du nord-est à Paulista, loin du regard des humains.  

Luxury Indian Ocean Planete respire
Bébé tortue sur une plage déserte
Luxury Indian Ocean Planete respire 1
Les eaux de Venise pendant le confinement
Luxury Indian Ocean Planete respire 3
Les sommets de l’Himalaya visibles au loin

Le COVID-19 a aussi eu raison de l’apaisement de plusieurs conflits dans le monde : des cessez-le-feu et des trêves sont prévus ou envisagés dans les Philippines, au Soudan, au Cameroun, voire en Syrie et au Yémen. De plus, le nombre de délits et de crimes – cambriolages et trafic de drogue par exemple –, est considérablement en baisse depuis la fermeture des frontières et des mesures de quarantaine.  

Le confinement a non-seulement su freiner la propagation du virus, il a aussi contribué à plusieurs scénarios salutaires pour et à travers le monde !