Covid-19 : Initiatives solidaires dans l’océan Indien

La pandémie du Covid-19 continue sa progression à travers le monde. Afin de surmonter cette mauvaise passe, les îles de l’océan Indien ont vu fleurir de nombreux projets et initiatives solidaires. En voici quelques unes…

La COI en première ligne

C’est en collaboration avec l’AFD (l’Agence Française du Développement) que la COI (Commission de l’océan Indien) a mit en place des programmes de sensibilisation et de prévention, ainsi que la prise en charge de cas positifs. L’AFD a ainsi apporté un soutien de 500 000 euros, contribuant à l’institution de centres d’isolement et de quarantaine dans l’archipel des Comores et à Madagascar – pays dont les systèmes de santé sont un peu moins spécialisés. Quelques projets à l’agenda : de nouvelles structures pour le secteur de la santé et des équipements de protection, tels que des ambulances et des caméras thermiques, offerts pour être plus efficace contre la pandémie.

Entraide à La Réunion 

Face au fléau, dans le but de soutenir et d’accompagner les personnes les plus vulnérables, de nombreuses initiatives placées sous le signe de l’entraide et de la solidarité ont vu le jour : des voitures provenant de diverses entreprises (notamment de la filière CoTrans Automobiles, ITC Tropicar, Rent a Car, ou encore Mychauffeur.re) ont été gratuitement mises à disposition pour le personnel soignant de d’île. Des services de conciergerie proposent gratuitement leur aide aux séniors (Le Butler Privé, par exemple, effectue les courses des personnes âgées et à mobilité réduite pour la région de Saint-Gilles jusqu’à Saint-Denis), ou encore la production et la distribution de masques à travers l’île.

Solidarité malgache

Bien que le pays souffre grandement des effets de la pandémie, le COVID 19 a donné naissance à beaucoup d’actions solidaires – à l’instar d’une levée de fonds visant à prêter main forte aux Malgaches. Parmi les initiatives à l’agenda : courses et distribution de vivres pour les personnes les plus démunies au sein du centre d’hébergement d’Anosizato et distribution de gels hydro alcooliques dans les quartiers d’Antananarivo, pour ne citer que celles-ci. Au niveau gouvernemental, le Président Andry Rajoelina a décidé d’accorder une prime de risque au personnel médical de Madagascar. Ces derniers sont, pour lui, les héros de ce combat sanitaire. 

 Pour faire face à la crise, les seuls mots d’ordre : entraide et solidarité… de la part de tous !