La 3ème édition des Théâtrales de l’île Maurice prévue en mai 2018

Une fois n’est pas coutume, certes, mais il semblerait que, dans le cas des Théâtrales, sa 3ème édition à Maurice viendra confirmer une coutume locale. Ce concept de programmation théâtrale, crée par le producteur français Pascal Legros et porté par les grands noms de la scène parisienne dans les régions françaises, a aussi gagné Maurice. Alors que la 1ère édition de l’île Maurice remonte à 2015, et que les élections présidentielles françaises ont bousculé la programmation de l’édition 2017, cette année-ci, les Théâtrales reviennent à Maurice. Beachcomber Resorts & Hotels ainsi que l’Institut Français de Maurice, Imprimerie et Papeterie Commerciale Ltd (IPC) et la MBC sont sur le pied de guerre pour en faire une réalité. Luxury Mauritius vous a ramené des nouvelles fraîches de la conférence de presse qui s’est tenue le 11 janvier 2018 au Royal Palm Beachcomber Luxury.

Dans les coulisses des Théâtrales

Quand le meilleur du théâtre parisien s’invite à Maurice, les meilleurs de la scène française ne sont pas loin. Bien que le programme ne soit pas encore entièrement ficelé, en coulisses, les ficelles sont déjà en train d’être tirées comme en ont témoigné les organisateurs lors de la conférence de presse. Pascal Legros, cheville ouvrière du festival (dont la compagnie de production a acquis 4 théâtres parisiens dont le Théâtre Edouard VII acquis en 2017), et Francis Perrin, metteur en scène et ex sociétaire de la Comédie Française (qui est actuellement en tournage pour la série Mongeville), souhaitent, pour cette édition, insister davantage sur la formation dans le milieu du théâtre. Ils visent à travailler avec des comédiens mauriciens pour ensuite proposer des pièces grand public à Maurice. Francis Perrin a expliqué sa motivation,

 » On est animés par la passion du théâtre. Nous voulons permettre aux Mauriciens de côtoyer les grands du métier « .

Et d’ajouter que les jeunes comédiens mauriciens et lui partagent une admiration mutuelle.

L’organisation et la programmation

Ains ont prévues diverses séances sur les scènes du Mahatma Gandhi Institute à Moka et du théâtre Serge Constantin à Vacoas, avec des têtes d’affiche. La pièce contemporaine « La raison d’Aymé » d’Isabelle Mergault avec Gérard Jugnot sera présentée (cette pièce est jouée depuis le 15 janvier dernier au Théâtre des Nouveautés à Paris) . Dix jeunes talents locaux rejoindront également sur scène Francis Perrin et son épouse Gersende Perrin pour la pièce « Un vrai bonheur », de Didier Caron. Les comédiens mauriciens, qui auront le privilège de faire partie de cette création, seront coachés à travers des Masterclass animées par Francis Perrin. Ce dernier sélectionnera les acteurs lors d’une série d’auditions qui se dérouleront du 15 au 21 janvier.

Le besoin de financement

Déjà 100,000 euros de frais sont engagés et, bien que comme le dise Pascal Legros,  » On ne fait pas ce projet pour l’argent, on le fait par passion « , les organisateurs bénévoles comptent sur des financements pour le faire vivre : pour les billets d’avion, la promotion, les décors, les costumes et la location des salles. Les frais engagés étant très importants (pouvant atteindre les 100 00 euros), les aides ponctuelles sont très appréciées, comme l’entreprise IPC qui propose la construction des décors. Les organisateurs souhaitent utiliser le savoir-faire mauricien à cet effet ou pour fabriquer les costumes localement. Ils prévoient environ 2 à 5 pièces en fonction du financement obtenu. ​​

Ce festival se tiendra au cours des 2 dernières semaines de mai et de la première semaine de juin 2018 (correspondant à la fin de la saison pour les comédiens à Paris et donc aussi à plus de disponibilité pour être à Maurice).

Crédit photos : theatresparisiensassocies.com