Constance Prince Maurice : « Le luxe, c’est ne faire aucune concession sur la qualité »

Le temps d’un café, nous avons fait la rencontre de Christophe Plantier, le directeur général du Constance Prince Maurice. L’occasion de revenir sur son parcours et ses convictions, et d’en savoir plus sur la confiance que lui accorde Constance Hotels & Resorts depuis vingt ans.

Racontez-nous votre parcours chez Constance Hotels & Resorts ?

J’ai commencé à travailler pour Constance Hotels & Resorts en 1999, lors de la rénovation du Constance Belle Mare Plage. J’ai dirigé l’hôtel pendant 10 ans avant d’être appelé au Constance Prince Maurice par Jean-Jacques Vallet. Son objectif était alors de faire évoluer le produit pour le positionner comme la référence dans l’océan Indien.

Quelles sont vos autres fonctions au sein du groupe ?

Je supervise les opérations d’autres hôtels, notamment le développement de Constance Tsarabanjina à Madagascar et de Constance Aiyana à Zanzibar : gestion des opérations et rénovations, collaboration avec les consultants, coordination avec le groupe…

Comment avez-vous vécu la rénovation du Constance Belle Mare Plage en 2002 ?

Ça a été un projet assez stimulant, qui nous a permis de placer l’hôtel en tête d’affiche. Travailler sur un tel projet est un vrai plus dans la carrière d’un hôtelier : on touche à beaucoup de domaines, on collabore avec des consultants qualifiés dans des secteurs variés et on apprend énormément de cette période de transition. Ça m’a aussi permis de mieux connaître le produit, ce qui est évidemment un plus pour sa gestion. Aussi, j’ai apprécié de voir l’esprit d’équipe qui naît d’une telle aventure.

Quels ont été vos enseignements majeurs au long de votre carrière ?

Travailler pour Constance, c’est comme évoluer au sein d’une famille. J’ai beaucoup bénéficié de la confiance qui m’a été accordée, sortant du cadre classique de la gestion d’hôtel pour être impliqué dans d’autres projets relatifs à l’expérience du groupe. J’ai aussi énormément appris de la philosophie Constance, qui recherche constamment l’excellence et n’hésite pas à employer les moyens nécessaires pour y arriver. Par exemple, la rénovation de nos hôtels malgré la crise financière nous a permis de nous positionner à un moment où personne ne nous attendait. Aller à contre-courant des attentes nous a été bénéfique. Enfin, le dynamisme du groupe est extrêmement motivant : on a la possibilité d’agir vite, et d’en récolter les fruits.

Quels sont vos engagements aujourd’hui pour faire rayonner Constance sur la scène hôtelière régionale ?

À travers les hôtels dont j’ai la responsabilité, je fais en sorte de maintenir cette charte de qualité propre à la philosophie du groupe. Nous commençons à être véritablement reconnus sur le créneau luxe. Les investisseurs potentiels s’intéressent à nous pour de belles perspectives de développement. Mon but est donc de rester en haut de l’affiche, sans oublier de nous remettre en question pour être toujours plus proches des attentes de nos clients, et enfin de maintenir cette relation de confiance qui nous a permis de les fidéliser.

Quelle est votre vision du luxe ?

C’est ne faire aucune concession sur la qualité. Celle du produit, bien entendu, mais aussi l’excellence du service. C’est ce que recherche la clientèle de ce type d’hôtellerie. Les valeurs de Constance sont connues de nos clients : ils savent pourquoi ils viennent séjourner chez nous. Chaque hôtel Constance, à travers sa propre atmosphère, transmet nos valeurs : le sens du détail, un certain art de vivre, un accueil chaleureux…

Nos équipes sont imprégnées de la philosophie du groupe, ce qui est essentiel pour assurer ce niveau de qualité. Je pense que la stabilité de la direction et la latitude laissée aux employés pour satisfaire les clients y sont pour beaucoup. Cela permet à chacun de s’exprimer pour apporter un service qualitatif, avec une approche sincère.

Comment se porte l’hôtellerie de luxe à l’île Maurice ?

Elle a de beaux jours devant elle ! Maurice reste une destination privilégiée pour son authenticité, mais aussi car son offre répond à toutes les envies : famille, plage, golf, nature… Nous devons aujourd’hui favoriser des développements à thème – le tourisme vert, par exemple. Il existe une multitude de possibilités au-delà du balnéaire, tout en restant dans une démarche qualitative.

Comment voyez-vous votre avenir chez Constance ?

Je veux continuer à superviser des projets, participer au développement du groupe et de sa philosophie, et mettre l’empreinte de Constance sur les produits dont j’ai la charge. Faire perdurer cette philosophie et permettre à nos clients de retrouver cette signature dans toutes nos destinations.

Propos recueillis par Elena Boulart