SAFE PLACE, l’assurance d’une reprise en toute sécurité

Comment mettre les voyageurs en confiance et les rassurer sur leur sécurité ? Alors que le groupe Beachcomber prépare la réouverture de ses huit hôtels pour la phase de post-confinement, il va sans dire que la crise sanitaire imposera de nouvelles règles sanitaires. 

Pour une reprise des activités sans danger, le groupe hôtelier crée SAFE PLACE : un label de conformité sanitaire, développé en étroite collaboration avec le Laboratoire International de Bio-Analyse (LIBA).

Luxury Indian Ocean Beachcomber Safe Place 1
Réduire les risques, pour assurer une meilleure protection

L’hygiène et la sécurité sanitaire font partie de l’ADN du groupe Beachcomber. Dans le but d’instaurer un climat réconfortant lorsque ses établissements hôteliers seront de nouveau opérationnels, le groupe a fait appel à LIBA. Accrédité ISO 17025, ce laboratoire entreprend déjà des audits de sécurité alimentaire et d’hygiène en chambre de façon régulière et inopinée dans l’ensemble des hôtels du groupe. 

Comme énoncé dans le Safety & Health Policy de la Compagnie, compte tenu des circonstances actuelles, des mesures de contrôle rigoureuses – menées en partenariat avec des agences de confiance comme SGS (Standard Global Services) et QuantilLab – viendront s’ajouter à ces inspections afin de vous assurer une meilleure protection. 

Un plan d’action solide et fiable

Véritable gage de sécurité pour le groupe, le label SAFE PLACE préconise le renforcement des pratiques sanitaires dans tous les hôtels Beachcomber pour lutter contre la propagation du SARS-CoV-2 (COVID-19). 

Alors que l’ensemble des équipes hôtelières devront participer à des contrôles de santé réguliers, la présence d’un infirmier ou d’un médecin dans les infirmeries des resorts devient indispensable. Cette approche comprend également la mise en œuvre d’un programme de formation perpétuel sur les mesures de prévention sanitaire pour les artisans, et d’un protocole de nettoyage et de désinfection relatif aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). 

Outre le port de masque recommandé dans les situations où la distanciation sociale sera difficilement respectée, le groupe Beachcomber repense également au parcours client. Pour réduire au maximum les risques, dans les restaurants par exemple, les tables seront réorganisées pour limiter les contacts physiques, et les services à table et à la carte seront privilégiés aux buffets en libre-service. Quant aux spas, les clients devront prendre une douche avant chaque soin. Pour les centres de fitness, le nombre de clients autorisés sera limité. 

Gilbert Espitalier-Noël, CEO de Beachcomber Resorts & Hotels, souligne :

« En tant qu’hôtelier, notre priorité est de veiller à la santé de nos clients et de nos artisans ; cela est d’autant plus que jamais le cas en cette période de pandémie. Ce programme de labellisation sanitaire de nos hôtels, qui est élaboré avec LIBA, nous permettra d’accueillir nos hôtes, ainsi que nos équipes, dans les meilleures conditions et de garantir leur sécurité sanitaire.»

Au cœur des préoccupations du groupe : la sécurité de tous. Par ailleurs, la certification HACCP des hôtels Beachcomber, l’évaluation annuelle des risques de légionelles et le contrôle continu de la qualité des eaux et de l’air le démontrent…

Ce label vient s’inscrire dans la lignée des efforts du groupe pour garantir un environnement sûr.